Angels Landing trail: l'incroyable randonnée de Zion Canyon

Rédigé par Sandrine Publié le 04/09/2016
Intérêt
Accès
Difficulté
7 km Aller/Retour
3 à 4 heures

Extraordinaire!! Un incontournable et probablement l’un des trails les plus fréquenté des USA, mais aussi des plus dangereux, et on comprend vite pourquoi. Au programme: une ascension de 453 mètres de dénivelé, se terminant par une crête vertigineuse longue d’environ 700 mètres et étroite par endroit de quelques centimètres !!! L’ascension est incroyable (à condition de ne pas avoir le vertige), et au bout de la crête, la vue est absolument grandiose. Si vous êtes amateurs de sensations et de superbes paysages, c’est le trail à faire absolument, une expérience que vous n'oublierez pas! Une raison de plus de venir à Zion, un parc national souvent délaissé à tort, car il regorge de merveilles.

Vue sur le final de l'Angels Landing trail

Angels Landing trail: Une randonnée vertigineuse

Mais avant toutes choses, il faut savoir que ce trail n’est pas à prendre à la légère. La dernière portion sur la crête, la plus spectaculaire, est extrêmement dangereuse. 6 personnes y ont laissés la vie depuis 2004 et on ne cessera de vous le rappeler partout dans le parc.

Panneau affichant le danger sur l'Angels Landing trailCertaines portions sont à flanc de rocher et surplombent un vide d’environ 400 mètres. Pour vous assurer, des chaines ont été installées aux niveaux des passages les plus dangereux. Il est indispensable d’être à l’aise et ne pas avoir peur du vide pour envisager la dernière partie. Sur place, nous avons malheureusement vu des personnes tétanisées, en pleurs et incapables de revenir sur leurs pas. Ne prenez pas de risques inutiles, si vous ne vous en sentez pas capable, nous vous conseillons d’arrêter l’ascension au Scout Lookout, un point de vue déjà très impressionnant qui se situe juste avant le départ de la crête. Surtout ne vous engagez pas sans être certain de vos capacités.

Premiers pas sur l'Angels Landing trail

Le départ de la randonnée se fait depuis l’arrêt de la navette « The Grotto »., située au coeur de Zion canyon. Si vous venez en haute saison (d'avril à octobre), sachez qu’aucun véhicule n’est autorisé à circuler dans la partie de Zion Canyon, excepté les navettes. Elles sont gratuites et tournent très régulièrement (toutes les 15 minutes il me semble). Le terminus se trouve au Visitor Center. Une fois arrivé à l’arrêt (des haut-parleurs vous indiqueront les noms de chaque arrêt), il faut se diriger sur la gauche et emprunter le pont qui enjambe la Virgin river. Le sentier commence juste après. La première portion jusqu'au Scout Lookout est commune avec le Rim trail. Le sentier est très bien tracé.

La crète vue depuis le fond du canyon - Angels Landing trail

Le début du trail est plutôt facile et serpente tranquillement dans une végétation plutôt aride. Si vous êtes attentifs, vous pourrez observer de nombreux oiseaux (entre autre des colibris). Les écureuils, comme partout s'invitent sur le chemin. Mais cette « balade » ne sera que de courte durée, car assez vite, le sentier commence à monter. Le chemin poussiéreux se transforme en une sorte de trottoir bétonné qui a été creusé à flanc de falaise. Ça monte plutôt fort, en lacets, mais très vite, la beauté des paysages nous font oublier l’effort.

Sur l'Angels Landing trailVue sur le canyon depuis l'Angels Landing trail

Après avoir gravi le pan de la falaise, une portion plus douce nous attend. Cette fois on s’engouffre dans un joli petit canyon où l’on retrouve un peu de végétation et surtout de l’ombre, ce qui est très agréable après la montée éreintante. Le sentier se poursuit en montant tranquillement, jusqu’à atteindre les Walter’s Wiggles, une série de 21 lacets étroits. Il s'agit de la dernière « difficulté » avant d’atteindre Scout Lookout. L’avantage c’est que les lacets sont très courts, et que l’on peut plus facilement se motiver pour les franchir un à un.

Sur l'Angels Landing trailLes fameux lacets de l'Angels Landing trail

Arrivée à Scout Lookout

Après un dernier effort au bout d’un total de 2,8 km d’ascension, on arrive enfin à Scout Lookout. On est tout de suite récompensé par la vue superbe sur le canyon, mais aussi pas la découverte de l’incroyable crête qui s’élance à partir de ce point.

C’est ici que l’on s’interroge, que l’on commence à douter... Vais-je y arriver ? En suis-je capable ?

Début de l'ascension finale de l'Angels Landing trailUn bon nombre de randonneurs font le choix de s’arrêter ici. Florent n’a pas hésité une seconde. Quant à moi, j’ai tout de même bien réfléchi. J’étais envahie par l’inquiétude, mais également par une grande excitation à l’idée d’aller jusqu’au bout, de me surpasser et de découvrir la suite. Finalement j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée.

L'ascension finale: escalade, passages étroits et vues fantastiques!

Les premiers mètres nous mettent tout de suite dans l'ambiance. On commence par gravir une petite butte rocheuse dont le flanc est légèrement incliné, ce qui nécessite de s'aider des chaines pour monter en toute confiance. Ensuite se succèdent des portions de plats, un peu d'escalade, des passages étroits. Les chaines sont toujours là pour rassurer. L'ascension en elle même n'est pas très difficile si on est agile, il s'agit surtout de ne pas se laisser déstabiliser par le vide.

Tout près du vide! Angels Landing trail

N'étant pas très rassurée, je me suis servie des chaines dès qu'elles étaient présentes, surtout pour me rassurer. Au départ j'étais plutôt crispée dessus, surtout dans les portions inclinées, de peur de glisser et tomber. J'avais même des marques sur les mains tellement je les serai fort. Au fur et à mesure, la confiance s'est installée et je me suis sentie plus sereine.

Sur la crète - Angels Landing trail

Le sentier ne fait que quelques centimètres de large - Angels Landing trailQuelques passages sont pénibles, car ils sont trop étroits ou délicats pour que l'on puisse s'y croiser. Comme la dernière portion est tout de même assez fréquenté, il faut souvent attendre, parfois dans des positions pas très confortables.

Puis, le sommet de la crête se dessine, plus que quelques mètres à gravir. Et là, quels paysages!!! C'est incroyable, absolument magnifique!!! On sort l'appareil photo et on ne le lâche plus! Le point le plus haut culmine à 1763 mètres d'altitude et surplombe la jolie vallée où serpente paisiblement la Virgin river.

Vue depuis le sommet de l'Angels Landing trail

Vue sur Zion canyon depuis l'Angels Landing trail

D'ici on embrasse une vue à 360° sur l'impressionnante crête, mais aussi sur l'ensemble du canyon. C'est grandiose. Le sentier descend ensuite légèrement pour atteindre une plateforme aux couleurs claires qui marque le point final de l'ascension, l'endroit idéal pour faire une belle pause déjeuner, ou simplement pour se reposer tout en profitant du spectacle.

Vue depuis la fin de l'Angels Landing trail

La plateforme finale - Angels Landing trail

Le retour se fait par le même sentier, il faut donc redescendre la crête. Cette fois, je me sens vraiment à l'aise et je ne me sers quasiment pas des chaines. On descend plutôt rapidement contrairement à l'aller. On repasse par Scout Lookout, puis on descend les 21 lacets de Walter’s Wiggles jusqu'à atteindre la Virgin river qui paraissait si petite vue de là haut.

Il faut compter entre 3h et 4h selon votre condition physique et les pauses photos pour parcourir l'ensemble de la randonnée (7 km).

Au vu de la renommée de ce sentier, attendez-vous à ne pas être les seuls et à attendre souvent lors de la dernière partie. Durant les mois les plus chauds, nous vous recommandons de partir tôt le matin afin d’éviter les fortes chaleurs et de partir avec beaucoup d'eau. Surtout ne tentez pas l’ascension de la crête en cas de forte pluie ou d’orage.

A voir à proximité
Commentaires
Aucun commentaire
Ecrire un commentaire

Concours Gallimard Islande Jeu-concours: Gagne tes guides Gallimard pour découvrir l'Islande!